Restauration d’un panorama. 1900

IMG_20180904_105306

 

C’est toujours un plaisir d’avoir un livre magnifique et original à restaurer!

Grande chasse. Paris, Nouvelle librairie de la jeunesse, R. Guignard éditeur, s.d. [c. 1900], in-folio, 33,4 x 25 cm, demi-percaline rouge d’éditeur, plat supérieur cartonné illustré en chromolithographie.

Très rare et impressionnant panorama à déployer, non signé mais dans le style des grandes réalisations de Meggendorfer : 6 planches chromolithographiées à 2 plans figurant des scènes de chasses exotiques et très mouvementées, non dénuées d’humour. Chasseurs (européens) à cheval, à dos de chameau ou d’éléphant tirant des tigres ou des lions parfois bien décidés à se défendre.

 

IMG_20180904_105108

 

Les languettes papier maintenant les différents plans étaient abîmées ou lacunaires.

Les mors ont été renforcés également.

Restauration au papier japonais et à la colle neutre d’amidon.

IMG_20180904_105117

 

Dégât des eaux…

003

Voici ce qu’il arrive lorsque des reliures sont au contact de l’eau trop longtemps!

Cette série de veaux blonds a subi un dégât des eaux. Les mors sont fendus car le papier et les cartons ont gonflés. Le veau blond devient noir comme du charbon au contact de l’humidité.

Je ne manquerai pas de mettre en ligne les photos des livres après restaurations.

Restauration du Vesalius

 

 

 

 

 

Dans le cadre d’une semaine intense de restauration in-situ, au CESR ( Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance), j’ai eu le privilège de restaurer un ouvrage de Vesalius. D’ailleurs, on dit « Le Vesalius » tellement il est important.

001.JPG

Notice bibliographique

 

Titre: De humani corporis fabrica libri septem

Auteur: Vesalius Andreas

date: 1543

 

 

 

André Vésale (Bruxelles, 31 décembre 1514Zakynthos, 15 octobre 1564) est un anatomiste et médecin brabançon, considéré par de nombreux historiens des sciences comme le plus grand anatomiste de la Renaissance, voire le plus grand de l’histoire de la médecine. Ses travaux, outre qu’ils ont fait entrer l’anatomie dans la modernité, mettront fin aux dogmes du galénisme qui bloquaient l’évolution scientifique depuis plus de mille ans aussi bien en Europe que dans le monde islamique.

« André Vésale » est la forme francisée de son nom latin Andreas Vesalius. À la naissance, il s’appelle Andries Wytinck van Wesel, en français André Wytinck de Wesel, ville rhénane d’origine de son grand-père. Il est l’auteur du De humani corporis fabrica (Sur le fonctionnement du corps humain), l’un des livres les plus novateurs sur l’anatomie humaine. Il est aussi un grand humaniste de son époque.

 

 

 

 

 

Description du livre

De humani corporis fabrica libri septem (À propos de la structure du corps humain en sept livres[1]) est un traité d’anatomie humaine que l’on doit au médecin et anatomiste brabançon Andreas Vesalius (André Vésale, 1514-1564). Il a été rédigé en 1543, publié à Bâle, la même année, par Johannes Oporinus et réédité en 1555.

Il s’agit d’un des plus grands ouvrages scientifiques jamais réalisés et du livre fondateur de l’anatomie moderne. En quelque 663 pages et plus de deux cents planches accompagnées de leur commentaire, il fait la première description complète de l’anatomie du corps humain, décrivant soigneusement les os, les articulations, les muscles, le cœur et les vaisseaux sanguins, le système nerveux, les organes de l’abdomen et du thorax ainsi que le cerveau.

Après avoir obtenu l’autorisation en 1539 de pratiquer des dissections sur des cadavres de condamnés, Vésale constate rapidement des erreurs dans les descriptions de Galien et comprend qu’elles s’appliquent au singe ou à d’autres animaux et non à l’homme. Il entreprend alors la rédaction d’un traité d’anatomie destiné à corriger ces erreurs. En 1540, invité par les étudiants de Bologne, il pratique plusieurs dissections qui confirment ses hypothèses.

En 1543, à l’âge de 28 ans et après quatre ans de travaux incessants, il publie ses découvertes à Bâle chez Jean Oporinus (imprimeur,universitaire et professeur de grec) : De humani corporis fabrica libri septem, couramment appelé la Fabrica, le plus grand traité d’anatomie depuis Galien, et son Epitome ou Résumé pour les étudiants en médecine

 

005

 

009.JPG

 

 

 

 

restauration de boîtes de jeux

Un collectionneur de livres, mais également de jeux anciens m’a confié 2 boîtes à restaurer.
Ce travail est très intéressant. Il fait partie de mes compétences car il s’apparente à du cartonnage.

Sur la première boîte qui devait contenir des puzzles dans les années 30/40, il n’y avait plus de couvercle.
Les coins étaient très abîmés. Les 2 images étaient collées sur un support. Je suppose qu’elles servaient de modèle pour réaliser les puzzles.
Je les ai finalement intégrées sur le nouveau couvercle de la boîte.

la boite à plat avant restauration
la boite à plat avant restauration
coin avant restauration
coin avant restauration

004

couvercle de la boîte après restauration
couvercle de la boîte après restauration

010

La deuxième boîte contenait des personnages d’un cirque magnétique.
Les coins étaient fixés par des agrafes que j’ai réussi à conserver. Les coins ainsi que les bords de la boîte ont été renforcés au papier japonais mis au ton.

001

003

Et voici la boîte après intervention:

003

002